Maladie inflammatoire

Des interactions neuro-immunes porteuses d'espoir  Abonné

Par
Dr Gérard Bozet -
Publié le 09/01/2020

La dermatite atopique est une maladie inflammatoire de la peau qui concerne jusqu’à 20 % des enfants et 5 % des adultes dans les pays occidentaux. Mais comment les cellules immunitaires de la peau interagissent avec d’autres composantes, notamment avec les fibres nerveuses ?

Une maladie inflammatoire qui concerne jusqu’à 20 % des enfants

Une maladie inflammatoire qui concerne jusqu’à 20 % des enfants
Crédit photo : Phanie

La douleur chronique neuropathique et inflammatoire résulte d’une sensibilisation périphérique, puis centrale des nocicepteurs mettant en jeu des interactions neuro-immunes entre neurones, cellules gliales et immunitaires. Ces interactions peuvent avoir des effets aggravants ou bénéfiques sur la douleur et l’inflammation qui s’équilibrent à l’état physiologique. La compréhension croissante de ces interactions entre les systèmes nerveux et immunitaires permet d’envisager de nombreuses cibles thérapeutiques potentielles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte