Dr Didier Legeais, président du Syndicat des chirurgiens urologues

« On doit maintenir cette aide mais absolument la contrôler »  Abonné

Par
Marie Foult -
Publié le 28/10/2019
À la tête du Syndicat national des chirurgiens urologues français (SNCUF), le Dr Didier Legeais est partisan d'un observatoire pour analyser les flux migratoires et le tourisme médical. Pour lui, les dérives et « filières » de l'AME existent et doivent être stoppées.

Crédit photo : DR

LE QUOTIDIEN : En tant que président du Syndicat des chirurgiens urologues, pensez-vous qu'il y ait des dérives de l'AME ?

Oui et en tant que citoyen et médecin, j'estime qu'il est de mon devoir d'alerter les pouvoirs publics sur le fait que la générosité des Français est en partie détournée de sa fonction principale. En gros, il y a l'AME constatée par un certain nombre d'associations humanitaires bienveillantes, qui vont rencontrer des étrangers en situation irrégulière, dans une vraie souffrance médicale, pour les soigner.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte