Après angioplastie coronaire

Un mois d’aspirine suffit-il ?

Par
Dr François Diévart -
Publié le 15/04/2019
angioplastie

angioplastie
Crédit photo : Phanie

Les résultats des essais évaluant des durées différentes de double anti-agrégation plaquettaire (DAPT), après implantation coronaire d’un stent actif, montrent que raccourcir la durée de la DAPT à 3 ou 6 mois n’est pas inférieure, en matière de risque thrombotique, à 12 mois de traitement et permet souvent de réduire le risque hémorragique. Toutefois, ces études ont souvent manqué de puissance pour évaluer les effets respectifs des stratégies comparées sur le risque d’infarctus du myocarde (IDM) et de thrombose de stent.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?