Cholestérol, oui aux statines en prévention secondaire

Des études probantes  Abonné

Publié le 21/02/2013

« L’efficacité des statines sur les événements cardiovasculaires majeurs n’est plus à démontrer. Globalement en prévention primaire ou secondaire, il existe une relation linéaire entre la réduction absolue du LDL-C et du risque cardiovasculaire à 1 an (1). Une réduction de 1 mmol/l de LDL-C est associée à une réduction relative de 20 % des événements cardiovasculaires à 1 an. Néanmoins, le bénéfice en valeur absolue est majeur en prévention secondaire. Il est deux fois supérieur à celui obtenu en prévention primaire », souligne le Pr Michel Farnier (Dijon).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte