Toxicité cutanée des traitements

Une peau contre le cancer  Abonné

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 21/02/2019
tox cutanée

tox cutanée
Crédit photo : ST BARTHOLOMEW'S HOSPITAL LONDON/SPL/PHANIE

Tous les traitements anticancéreux peuvent avoir des effets secondaires cutanés. Les chimiothérapies atteignent préférentiellement les tissus à renouvellement rapide, comme la peau et les muqueuses ; les lésions provoquées par les thérapies ciblées sont fonction de la voie de signalisation visée. Quant aux inhibiteurs du check point immunitaire, ils vont surtout entraîner des maladies auto-immunes (un tiers des cas), indépendantes de la dose, de type érythème maculopapuleux, prurit, vitiligo, réactions lichénoïdes, psoriasis, dermatomyosites, pelade, etc.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte