Douleurs rebelles en cancérologie

Quand on croit ne plus pouvoir rien faire...  Abonné

Par
Publié le 14/12/2017
douleur et cancer

douleur et cancer
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Dans les pays européens, sur trois patients cancéreux qui reçoivent des médicaments contre la douleur, deux rapportent que ce traitement est insuffisant et plus de 8 malades sur 10 parmi ceux qui prennent les médicaments prescrits rapportent l’existence d’accès douloureux brefs et intenses (1). Ainsi, la douleur reste sous-estimée, mal évaluée et sous-traitée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte