Délai diagnostique dans les cancers de l’enfant

La « biologie » de la tumeur est déterminante  Abonné

Publié le 27/06/2013
1372295689443426_IMG_107735_HR.jpg

1372295689443426_IMG_107735_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

La mise à disposition de nouveaux outils diagnostiques n’a eu aucune influence sur les délais diagnostiques des cancers de l’enfant : en 30 ans, ils sont restés d’une remarquable stabilité, avec des variations liées au type de tumeur : 2 à 3 semaines pour les leucémies, les lymphomes non hodgkiniens, les tumeurs rénales et les neuroblastomes, 6 à 8 semaines pour la maladie de Hodgkin, les rhabdomyosarcomes, les tumeurs germinales malignes abdominales et les rétinoblastomes et 2 à 4 mois pour les tumeurs osseuses, les sarcomes des tissus mous et la plupart des tumeurs cérébrales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte