Lutte anti-tabac

La Direction générale de la santé veut garder la cap  Abonné

Par
Publié le 03/11/2016

C’était en septembre 2014. « Nous ne pouvons plus nous résigner à ce que le tabac tue 73 000 personnes chaque année dans notre pays, soit l’équivalent d’un crash d’avion de ligne par jour, avec 200 passagers à bord ! », déclarait Madame Marisol Touraine en présentant son Programme national de réduction du tabagisme (PNRT). Un plan ambitieux visant à faire baisser de 10 % le nombre de fumeurs dans un délai de 5 ans puis de passer sous la barre de 20 % dans les 10 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte