Douleur chronique rebelle : de nombreux progrès thérapeutiques  Abonné

Publié le 25/09/2012
1348535855373511_IMG_89879_HR.jpg

1348535855373511_IMG_89879_HR.jpg
Crédit photo : Photo : BSIP

LA PRISE EN CHARGE de la douleur chronique rebelle est globale et se fonde sur des traitements médicamenteux et non médicamenteux. « Il s’agit d’un véritable projet de soins, avec des objectifs crédibles, ce qui signifie que dans certains cas, il n’y aura pas de gain important en terme de réduction de l’intensité de la douleur, mais une satisfaction du patient, parce qu’il dort mieux, est moins anxieux, retrouve une vie sociale…. », insiste le Pr Alain Serrie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte