Un médecin condamné pour harcèlement moral et sexuel sur des personnels d'un hôpital en Corrèze

Par
Jean-Pierre Gourvest -
Publié le 06/09/2019

Crédit photo : Phanie

Le tribunal correctionnel de Tulle a rendu son jugement dans l’affaire concernant un médecin généraliste de 60 ans poursuivi pour harcèlement moral et sexuel, durant son service à l’hôpital de Bort-les-Orgues (Corrèze). Les faits avaient été exposés devant la justice le 18 juin, et le verdict placé en délibéré.

Le praticien a été reconnu coupable d’une partie des actes qui lui étaient reprochés, remontant aux années 2012 et 2013, écopant d'une peine plus légère que celle réclamée par l’avocat général – 4 mois de prison avec sursis au lieu de 6 – mais à une amende plus forte : 30 000 euros au lieu des 10 000 euros requis, augmentés de dommages et intérêts à verser aux victimes.

8 plaintes

Sur le fond, l’enquête avait permis de recueillir 55 témoignages (sur 160 salariés de l’établissement) avec 8 plaintes réellement déposées (émanant d'infirmières, aides-soignantes et cadre de santé). Le médecin était qualifié par ses détracteurs de « colérique, tyrannique, méprisant », pratiquant un humour douteux avec des allusions sexuelles. Mais son avocat, Me Gilles-Jean Portejoie a évoqué durant les débats un « contexte de jalousie, qui doit laisser la place au doute, pour un professionnel du service de santé exerçant sur place depuis 25 ans sans autres incidents ».

L’action judiciaire avait commencé en décembre 2012, après un signalement au parquet de Brive, sur la base des déclarations de huit employées de l’établissement. Ces femmes dénonçaient des propos ambigus, des mots déplacés, des gestes équivoques, et un climat de travail délétère. D’après leur avocate, Me Martine Gout, ses clientes ont eu « le courage de dire ». L’accusé aura toujours nié les faits.

De notre correspondant Jean-Pierre Gourvest

Source : lequotidiendumedecin.fr