Comment attirer les jeunes médecins en libéral ?

Vers un nouveau contrat unique de début d'exercice

Par
Sophie Martos -
Publié le 11/10/2019

L'avant-projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS 2020) prévoit la suppression des quatre contrats actuels ayant montré leurs limites (PTMG, PTMA, PTMR, PIAS), remplacés par un contrat unique de début d'exercice en zone sous-dense. Au menu : garantie financière, meilleure protection sociale et engagement dans l'exercice coordonné.

Pour être éligible, le jeune médecin devra s'installer en zone sous-dense et s'inscrire dans un dispositif d'exercice coordonné

Pour être éligible, le jeune médecin devra s'installer en zone sous-dense et s'inscrire dans un dispositif d'exercice coordonné
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Les jeunes médecins bénéficieront dès janvier 2020 d'une nouvelle aide financière, plus lisible, et d'une protection sociale améliorée pour s'installer dans les zones sous-denses.

L'article 36 du PLFSS 2020 crée à cet effet un contrat unique de début d’exercice (à préciser par voie réglementaire) unifiant les quatre contrats incitatifs actuels – praticien territorial de médecine générale (PTMG), ambulatoire (PTMA), de remplacement (PTMR) et praticien isolé à activité saisonnière (PIAS).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?