La ville appelle le nouveau ministre à « faire preuve d'audace »  Abonné

Par
Loan Tranthimy -
Publié le 20/02/2020

« L'homme est sympathique et ouvert. Il maîtrise parfaitement les dossiers de la santé », salue le Dr Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF. « Quand il était vice-président de l'Intersyndicale nationale des internes en 2007, nous avions combattu ensemble le conventionnement sélectif » proposé dans le premier budget de la Sécu de Nicolas Sarkozy et de Roselyne Bachelot, se remémore le Dr Jean-Paul Hamon, président de la FMF. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte