Dr Denis Colin (premier médecin condamné pour tarifs jugés excessifs) : « j’ai l’impression d’être le fusillé pour l’exemple »  Abonné

Publié le 13/03/2014
1394676942505425_IMG_124949_HR.jpg

1394676942505425_IMG_124949_HR.jpg
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

LE QUOTIDIEN : En vertu de l’avenant 8, la commission paritaire d’Ile-de-France vient de vous infliger une interdiction de pratiquer des honoraires majorés pendant deux mois pour des tarifs jugés excessifs. Elle a constaté un taux de dépassement moyen compris entre 382 % et 400 %, parmi les plus élevés de votre département. Comment réagissez-vous ?

DR DENIS COLIN : Mes consultations sont beaucoup plus longues que la moyenne des omnipraticiens. Elles durent en moyenne une heure !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte