Soins non programmés : plus de 80 % des généralistes sont déjà organisés... mais débordés !

Par
Marie Foult -
Publié le 22/01/2020

Crédit photo : Phanie

À la veille d'arbitrages sur le service d'accès aux soins (SAS) – plateforme centralisée qui permettra d'orienter les patients vers les urgences, une ambulance, une consultation de ville ou un conseil – une étude* de la DREES (ministère) révèle que les généralistes sont déjà largement organisés pour prendre en charge ces soins dits non programmés (SNP).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)