« On pourrait leur imposer d’aller là où il faut » : la revendication d’un maire confronté à la pénurie de médecins

Par
Stéphane Long -
Publié le 07/12/2018
penurie medecins

penurie medecins
Crédit photo : PHANIE

Olonzac, deux médecins pour 1 800 habitants. Ce village du Roussillon est menacé de désertification médicale avec le départ en retraite annoncé dans les prochains mois de l’un de ses deux généralistes. Depuis 4 ans, le village cherche désespérément à recruter. Sans succès, malgré l’existence d’une maison de santé qui, à sa création en 2010, accueillait trois généralistes (en plus des infirmières, kinésithérapeute et dentiste).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?