Le point de vue du Dr Philippe Marissal*

Le médecin coordonnateur ne doit pas devenir un «super interne»  Abonné

Publié le 21/10/2019

Pour l'ex-président et actuel trésorier du Syndicat des généralistes intervenant en EHPAD (SNGIE), la révision des domaines d'intervention du médecin coordonnateur d'EHPAD et des médecins traitants peut être une bonne évolution. Mais à condition que ce « couple obligé à s'entendre » se rencontre.

Crédit photo : DR

Il n’y a pas de médecin coordonnateur sans médecin traitant (MT), par contre il y a des MT sans médecin coordonnateur. De là vient le premier gap provoquant quelques tensions entre ces deux professions. Pourtant, il n’est pas envisageable de trouver des EHPAD sans ce binôme. Ce couple est obligé à s’entendre pour la bientraitance de nos aînés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte