Coercition, salariat, numerus clausus : face aux maires offensifs sur les déserts médicaux, Agnès Buzyn pédagogue

Par
Publié le 23/11/2017
AMF Buzyn

AMF Buzyn
Crédit photo : AMF

La présence des médecins sur le territoire est devenue un enjeu majeur des dernières élections municipales. Réunis lors de leur 100e congrès national à Paris, les maires et les présidents d’intercommunalité ont voulu le faire savoir et surtout partager leurs initiatives. Les uns parlent de projets locaux de santé, les autres de contrats spécifiques avec des libéraux. Mais l’ambiance est loin d’être au beau fixe.

De nombreux élus sont revenus sur la question de la liberté d’installation des médecins, en présence de la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)