Réformes du régime étudiant et du RSI : la Mutualité confie ses craintes au Premier ministre

Par Cyrille Dupuis
Publié le 04/09/2017
- Mis à jour le 04/09/2017
mutualite

mutualite
Crédit photo : S. Toubon

Reçu ce lundi en délégation par le Premier ministre pour évoquer les réformes santé en cours, le président de la Mutualité française (FNMF) Thierry Beaudet souffle le chaud et le froid. Sur l'accès aux soins (géographique et financier), la Mutualité salue plutôt la feuille de route du gouvernement. « Nous partageons son objectif de réduction du reste à charge, notamment, en optique, dentaire et audioprothèse et sa volonté de trouver des solutions aux problèmes des déserts médicaux. Nous formulerons des propositions en ce sens d’ici à la fin de l’année », explique Thierry Beaudet.

En revanche, deux réformes annoncées préoccupent au plus haut point le monde mutualiste : la suppression du régime étudiant de Sécurité sociale et du RSI. La FNMF exprime ainsi sa « vive inquiétude quant à la fin de la délégation aux mutuelles de la gestion du régime obligatoire de l’assurance-maladie des indépendants et des étudiants (...). Nous avons également fait part de notre préoccupation s’agissant de l’avenir des 2 000 salariés gérant le RSI et le régime étudiant au sein de nos mutuelles ».

Le gouvernement doit confirmer ce mardi, à Dijon, la suppression programmée du RSI et son adossement au régime général dès 2018.


Source : lequotidiendumedecin.fr