Le DES de médecine générale, une simple « voie de transit » ? Le cri d'alarme du CNGE

Par
Sophie Martos -
Publié le 07/04/2017

En plein arbitrage sur la réforme du troisième cycle, le Collège national des généralistes enseignants (CNGE) appelle une nouvelle fois au passage à 4 ans du DES de médecine générale « dans les délais les plus brefs possible », cette quatrième année professionnalisante en ambulatoire étant une des conditions décisives pour redorer le blason de la spécialité.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)