Malgré les attaques et les poursuites contre ses formations privées aux métiers de santé

Le centre Fernando Pessoa, à La Garde, ne se rend pas  Abonné

Publié le 04/07/2013
1372900549445043_IMG_108192_HR.jpg

1372900549445043_IMG_108192_HR.jpg

1372900550445044_IMG_108196_HR.jpg

1372900550445044_IMG_108196_HR.jpg

Depuis novembre 2012 à La Garde (Var), le centre universitaire privé Fernando Pessoa dispense des formations en odontologie et en orthophonie à une centaine d’étudiants. Plusieurs autres filières (kinésithérapie, pharmacie, psychologie...) doivent ouvrir à la rentrée. L’établissement est attaqué de toutes parts par les représentants des professions de santé qui lui reprochent de contourner le numerus clausus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte