Boris Cyrulnik : « pourquoi je soutiens Pessoa »  Abonné

Publié le 04/07/2013
1372900557445042_IMG_108197_HR.jpg

1372900557445042_IMG_108197_HR.jpg

LE QUOTIDIEN - Pourquoi avoir accepté de présider le conseil scientifique de Pessoa ?

BORIS CYRULNIK - J’ai déjà enseigné dans de nombreuses université privées, au Portugal, en Amérique du Nord, en Colombie, où l’organisation et les formations étaient de très bonne qualité. Les universités privées ont une plus grande liberté et plus de souplesse que les universités publiques. Il y a un an, les responsables du centre Fernando Pessoa m’ont demandé de participer au conseil scientifique et j’ai accepté.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte