Suicide à l’HEGP : un syndicat demande que les risques psychosociaux soient une priorité

Publié le 22/12/2015

Crédit photo : AFP

Après la disparition brutale du Pr Jean-Louis Megnien, un médecin cardiologue de 54 ans qui a mis fin à ses jours à l’hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP), jeudi 17 décembre, l’Intersyndicat des médecins, chirurgiens, spécialistes et biologistes des hôpitaux de Paris demande que la problématique des risques psychosociaux des personnels de santé (et en particulier des médecins) soit une « priorité d’action » à l’Assis

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?