Un nouveau secteur tarifaire né dans la douleur

Le contrat d’accès aux soins embarque 10 000 médecins volontaires

Publié le 19/12/2013
1387419990483675_IMG_118925_HR.jpg

1387419990483675_IMG_118925_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

IL AURA FALLU plus d’un an, deux reports, des débats nourris, et une guerre d’usure…

C’est finalement le 1er décembre 2013 que le fameux contrat d’accès aux soins de modération tarifaire (ou « CAS »), négocié dans le cadre de l’avenant 8 à la convention médicale, est officiellement entré en application, embarquant près de 10 000 praticiens volontaires.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?