Les sinusites du petit enfant

Repérer les formes compliquées  Abonné

Publié le 02/04/2015

Si la majorité des rhinosinusites de l’enfant est d’origine virale, 10 % des cas sont susceptibles de présenter une surinfection bactérienne à pneumocoque, Haemophilus influenza, Moraxella catarrhalis ou plus rarement staphylocoque doré, voire des germes anaérobies. Certains facteurs anatomiques, muqueux, immunodépressifs ou la présence d’un corps étranger obstruant une fosse nasale peuvent favoriser une sinusite, voire sa chronisation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte