Événement coronaire aigu et fibrillation atriale

Recourir à un anticoagulant direct plutôt qu'à un AVK

Par
Dr François Diévart -
Publié le 15/04/2019
AVK

AVK
Crédit photo : Phanie

Dès que le score de risque embolique CHA2DS2-VASc est égal à 2, il est indiqué de prescrire un anticoagulant oral chez les patients ayant une fibrillation atriale (FA) non valvulaire pour diminuer le risque d'événements thrombo-emboliques, au prix d'un surcroît d'événements hémorragiques.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?