Supplémentation

Recourir à la testostérone ?  Abonné

Par
Christine Fallet -
Publié le 07/01/2019

" Un syndrome déficitaire en testostérone induirait un risque accru de développer un cancer plus agressif avec un stade pathologique élevé ", a expliqué le Dr Jean-Pierre Graziana (Lorient). Le risque de récidive après traitement local du cancer de la prostate serait également plus important chez les patients qui avaient une testostérone basse avant le traitement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte