Indicateurs critiqués, statistiques défaillantes, logiciels inadaptés

Le P4P doit encore trouver ses marques  Abonné

Publié le 13/12/2012

LANCÉE le 1er janvier, la rémunération sur objectifs permet aux médecins de bénéficier d’une prime en fonction de l’atteinte d’objectifs de santé publique (29 indicateurs portant sur l’organisation du cabinet, les pathologies chroniques, la prévention et l’efficience). Malgré les critiques de l’Ordre et de syndicats, le P4P a rallié à sa cause une grande majorité de médecins. Seulement 1 750 généralistes (3 %) et 2 500 spécialistes (4,5%) ont refusé d’entrer dans le dispositif, selon l’assurance-maladie (1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte