Bilan mitigé, dirigeants sous surveillance

Le chemin tortueux et chaotique du DMP  Abonné

Publié le 13/12/2012
1355365133397001_IMG_95646_HR.jpg

1355365133397001_IMG_95646_HR.jpg

À L’ASIP SANTÉ (Agence des systèmes d’information partagés en santé), chargée du développement du dossier médical personnel (DMP), le triomphalisme n’est certes pas de mise, mais on met en avant des chiffres. Au 2 décembre, 250 017 dossiers avaient été créés, contenant en tout près de 500 000 documents. A y regarder de plus près, ces documents sont inégalement répartis puisque seuls 110 000 dossiers médicaux en contiennent. Plus de la moitié des DMP sont vierges de toute information sur les pathologies du patient. Des coquilles vides.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte