Le rapport du congrès

Focus sur les traitements ablatifs in situ  Abonné

Par
Publié le 08/01/2018

Chaque année, le congrès de l 'Association française d'urologie (AFU) est l'occasion de présenter un rapport, qui permet de faire le point sur les bonnes pratiques dans une pathologie.

Pour cette 111e édition, ce sont les traitements ablatifs in situ qui font l'objet d'un point d'étape, car ils sont encore en développement.

Ces méthodes non chirurgicales destinées à détruire une tumeur ont initialement été développées en alternative à la prostatectomie totale, mais de nouvelles indications ont vu le jour, comme les tumeurs localisées de la prostate ou du rein.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte