Lutte contre les violences conjugales

Une prise en charge toujours inégale  Abonné

Par
Béatrice Girard -
Publié le 07/03/2019
violences conjuguales

violences conjuguales
Crédit photo : Phanie

Au CHU de Strasbourg, la prise en charge des victimes de violences (conjugales entre autres) est coordonnée à partir du pôle de gynécologie obstétrique depuis 5 ans, et elle s’accélère aujourd’hui. « La grossesse et la naissance d’un enfant sont des moments clés de la vie d’une femme au cours desquels beaucoup de choses ressurgissent, décrit le Professeur Philippe Deruelle chef du pôle gynécologie obstétrique, c’est à cette occasion que nous essayons de repérer les victimes. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte