L’hospitalisation de Michaël Schumacher au CHU de Grenoble

Quand l’hôpital est cerné par un barnum médiatique

Publié le 13/01/2014
- Mis à jour le 22/01/2015

AU LENDEMAIN de l’admission en réanimation de Michael Schumacher, la première conférence de presse que tiennent les Prs Jean-François Payen (anesthésiste-réanimateur) et Emmanuel Gay (neurologue), avec les dirigeants du CHU de Grenoble, le lundi 30 décembre, est « un sans-faute », comme l’observe Emmanuel Hirsch, président de l’Espace Éthique de l’AP-HP.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?