Minceur et médias : un buisness ou un service ?  Abonné

Publié le 25/10/2012
1351129350379512_IMG_91155_HR.jpg

1351129350379512_IMG_91155_HR.jpg

« Ce ne sont pas les médias qui décident de lancer tel ou tel nouveau régime ou d’abandonner ceux qui seraient devenus obsolètes. Ceux-ci ne sont que le reflet de la société actuelle, ils perçoivent l’ambiance générale et la retranscrivent ». Tel est le point de vue du Dr Pascale Modaï, médecin nutritionniste à Paris et rédactrice en chef de la revue Réalités en nutrition et en diabétologie. La médecine de l’obésité a ses limites, ce qui laisse de l’espace aux charlatans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte