Soins psychiatriques sans consentement

La catastrophe n’a pas eu lieu  Abonné

Publié le 27/02/2012
1330335017327213_IMG_78234_HR.jpg

1330335017327213_IMG_78234_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

« LA CATASTROPHE ANNONCÉE n’a pas eu lieu », constate le député UMP Guy Lefrand, coauteur avec son homologue Serge Blisko (groupe socialiste radical citoyen) d’un rapport d’évaluation des six premiers mois du nouveau dispositif de soins psychiatriques sans consentement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte