Dépakine : Sanofi mis en examen pour tromperie aggravée et blessures involontaires

Par
Coline Garré -
Publié le 04/02/2020

Crédit photo : PHANIE

Après plus de trois années d'enquête à la suite de plaintes de victimes, les juges chargés de l'enquête sur la commercialisation de l'anti-épileptique Dépakine ont mis Sanofi en examen pour « tromperie aggravée » et « blessures involontaires », a annoncé le groupe pharmaceutique ce 3 février.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)