Dépakine : la justice reconnaît une carence fautive de l'État et le condamne à indemniser les familles  Abonné

Par
Publié le 02/07/2020

Crédit photo : PHANIE

La justice reconnaît pour la première fois ce 2 juillet la responsabilité de l'État dans l'affaire de la Dépakine en ce qu'il a manqué à ses obligations de contrôle et d'information. Le tribunal administratif de Montreuil le condamne à indemniser trois familles dont les enfants sont lourdement handicapés après avoir été exposés in utero à cet anti-épileptique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte