Bientôt des tests de diagnostic rapide  Abonné

Publié le 06/11/2014

La maîtrise de l’épidémie en Guinée va nécessiter « à la fois des molécules efficaces et un diagnostic rapide pour initier rapidement un traitement », estime le Selon le Pr Jean François Delfraissy. Parallèlement aux essais menés dans le P4 Jean Mérieux de Lyon et en Guinée sur le favipiravir, un essai sur les kits de diagnostic rapide mis au point par des chercheurs du laboratoire d’ingénierie cellulaire et biotechnologie (LICB) du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) doit être lancé à partir de la fin du mois de novembre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte