Nouveau traitement dans la neuropathie amyloïde familiale à transthyrétine

Un ARN interférent fait reculer la maladie

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 09/07/2018

Le patisiran, un ARN interférent, a montré un bénéfice au-delà des attentes dans la neuropathie amyloïde familiale à transthyrétine.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?