Violences contre les femmes : ne négligeons pas le rôle de l'alcool et des drogues !  Abonné

Publié le 21/10/2019
L’alcool et les psychotropes sont des facteurs causaux majeurs des violences conjugales. Les professionnels de l'alcoologie estiment la question insuffisamment abordée dans lors du Grenelle qui leur est consacré. A l'instar des associations de patients qui ont écrit la semaine passée une lettre ouverte aux ministres et à la DGS, six personnalités investies dans la lutte contre l'alcoolisme interpellent à leur tour Agnès Buzyn et Marlène Schiappa.

Alors que le gouvernement a décidé, à juste titre, une mobilisation contre les violences envers les femmes et contre les féminicides, il est plus que jamais nécessaire de rappeler le rôle fréquent de l'alcool dans ces phénomènes de violence. Il faut le rappeler et l'expliquer pour mettre en place des mesures efficaces de prévention et de soutien aux victimes.

Les chiffres en France sont terribles

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte