Sur l'hôpital, le ministre de la Santé explique sa feuille de route

Olivier Véran : « La partie est terminée, il n’y aura pas de Ségur 2 »  Abonné

Publié le 15/09/2020
Dans cet entretien, le ministre de la Santé affiche sa volonté de « ne pas prendre de retard » dans l'application des mesures du Ségur pour les hospitaliers. Il annonce l'application des revalorisations pour les jeunes et la fusion des quatre premiers échelons « au 1 er octobre ». En revanche, pas question de rouvrir des négociations. Il réunira le 23 septembre un comité de suivi.

LE QUOTIDIEN : Les « accords de Ségur » signés mi-juillet suffiront-ils à apaiser la colère des soignants hospitaliers ? Des voix réclament déjà un Ségur 2…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte