L'UFML reproche à la Sécu de « jouer au docteur » avec PRADO et SOPHIA

Par
Loan Tranthimy -
Publié le 20/04/2018
secu-medecin chacun son metier

secu-medecin chacun son metier
Crédit photo : DR

Désormais constituée en syndicat, l’Union française pour une médecine libre (UFML), présidée par le Dr Jérôme Marty, repart au front contre la Sécu en ciblant les programmes d'accompagnement des patients mis en place par l'assurance-maladie. L'organisation lance une campagne d'affichage « Sécu, médecins. Chacun son métier ! », à destination des patients, pour dénoncer l'empiétement de l'assurance maladie sur l'exercice du médecin. « L'assurance-maladie est là pour vous rembourser et non pour vous soigner. Pourtant, elle joue au docteur... », peut-on lire sur l'affiche qui devient virale sur les réseaux sociaux.

Dans la ligne de mire du syndicat, deux services proposés (depuis des années) par la CNAM aux assurés : SOPHIA pour le suivi de l'asthme et du diabète (depuis 2008) et PRADO (retour à domicile) pour le suivi de l'insuffisance cardiaque et le retour à domicile des jeunes mamans (depuis 2010).

Aux yeux de l'UFML, ces programmes ne présentent que des défauts : « pas personnalisés », souvent inadaptés aux besoins du patient, coûteux et pas évalués. N'en jetez plus ! « Ces services ne servent à rien et ils coûtent cher pour la collectivité. Leur coût équivaut à quatre consultations du médecin », assène le Dr Marty.

Le généraliste de Fronton met en doute les évaluations réalisées par la Sécu sur ces services. « C'est de l'enfumage. Pourquoi refuser de les faire évaluer par des organismes indépendants ? Les médecins n'ont pas besoin que l'assurance-maladie donne des conseils à nos patients. », conclut-il, remonté.  

 


Source : lequotidiendumedecin.fr