L'Ordre doit-il s'ouvrir à des non-médecins ?  Abonné

Par
Christian Delahaye -
Publié le 06/02/2020

Crédit photo : S. Toubon

Ouvrir l'Ordre à des non-médecins, et élargir les commissions de conciliation élargies à des personnes tierces ? Évidemment, les représentants des patients sont pour ces préconisations de la Cour des Comptes. « Alors qu’il est mis sur la sellette, l’Ordre a besoin de communiquer aujourd’hui avec le grand public, estime Alain-Michel Ceretti, président du Lien.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte