Les syndicats : pas touche à notre champ d'action  Abonné

Par
Christian Delahaye -
Publié le 06/02/2020

Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

L’Ordre se mêle de politique de santé et même de politique tout court, comme s’il était un syndicat professionnel, accuse le rapport. Sans remonter au temps des prises de position anti-IVG – elles avaient conduit le candidat François Mitterrand à inscrire la dissolution de l’Ordre parmi ses 110 propositions – la Cour rappelle, entre autres, l’ « intense lobbying » ordinal contre la loi dite Touraine, sa protestation contre le tiers-payant et, en 2019, ses actions autour du projet de loi relatif à la transformation du système de santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte