Déserts médicaux, manque de moyens, stigmatisation

L'IVG en France, un droit souvent menacé  Abonné

Par
Publié le 27/09/2018
ivg

ivg
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Les avortements devraient reprendre ces prochains jours à l'hôpital sarthois du Bailleul, entre Le Mans et Angers, après neuf mois d'interruption, à la suite du départ à la retraite du médecin qui pratiquait les IVG. Trois de ses quatre collègues avaient fait valoir leur clause de conscience. Le quatrième n'exerçait qu'à 60 %. Trop peu pour assurer la sécurité. D'où la décision du pôle santé Sarthe et Loire de la suspendre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte