L’exposition Our Body interdite

L’espace assigné au cadavre doit rester le cimetière

Publié le 22/04/2009
- Mis à jour le 22/04/2009

L’EXPOSITION anatomique controversée, Our Body/À corps ouverts, présentée à Paris, à l’espace 12 Madeleine, depuis le mois de février et qui devait se poursuivre jusqu’au 10 mai avant d’être transférée au Parc floral pour trois mois, vient d’être interdite. Le fait est exceptionnel en France. Mais pour le juge des référés Louis-Marie Raingeard, la règle est claire : « L’espace assigné par la loi au cadavre est celui du cimetière. » Le juge considère par ailleurs que la commercialisation des corps « porte une atteinte manifeste au respect qui leur est dû ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?