Inquiets de plusieurs dispositions de la loi Bachelot

Les chirurgiens préparent leur riposte

Publié le 08/04/2009
- Mis à jour le 08/04/2009

LES CHIRURGIENS sont sur le qui-vive depuis l’adoption à l’Assemblée nationale du projet de loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST). Deux articles de ce texte, au chapitre de la participation des médecins aux missions de service public des établissements de santé, les inquiètent au plus haut point. L’un offre la possibilité aux directeurs d’établissements de revoir les modalités contractuelles qui les lient aux praticiens et l’autre projette d’encadrer unilatéralement les tarifs des actes.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?