Contre la « pandémie de pollution de l'air »

Le développement durable, enjeu sanitaire de l'après crise  Abonné

Publié le 12/05/2020
La fin de la crise ? Mais quelle crise ? Les enjeux environnementaux ont été mis en évidence par la pandémie. Et la baisse spectaculaire de la pollution qui en a résulté pousse désormais à s'interroger sur les conditions d'une reprise plus respectueuse de l'environnement.

Crédit photo : PHANIE

Le déconfinement en Europe de l’ouest va-t-il coïncider avec un retour des épisodes de pollution dans nos villes ? La problématique est une question parmi d’autres qui se pose pour l’après-11 mai. C’est en effet un des effets positifs observé pendant la phase aiguë de l’épidémie : un peu partout sur le continent, la qualité de l’air s’est améliorée. Les concentrations de dioxyde d'azote (NO2) ont chuté de 54 % à Paris et d'environ 45 % à Madrid, Milan et Rome du 13 mars au 13 avril, selon l'Agence spatiale européenne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte