La Fondation ARC se mobilise pour faire progresser la prévention et les traitements  Abonné

Publié le 01/10/2015

« On se rend compte aujourd’hui que les messages de santé publique ont atteint leurs limites et que les moyens actuels qui sont déployés ne sont pas suffisants pour atteindre le taux de 65 % de dépistage qui permettrait de sauver jusqu’à 1 800 femmes tous les ans », souligne Axelle Davezac, directrice générale de la Fondation ARC (Aide pour la recherche sur le cancer). L’Objectif de la Fondation : soutenir les actions visant à faire progresser les méthodes de prévention, améliorer les traitements existants et découvrir de nouvelles pistes thérapeutiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte