La bronca des médecins  Abonné

Par
Christian Delahaye -
Publié le 14/11/2019

Crédit photo : AFP

La prise en charge de la santé des migrants ( budget de l’AME, délai de carence pour l’accès aux soins des demandeurs d’asile…) vient d’être évoquée lors du débat sur la politique migratoire à l’Assemblée nationale. Jusqu’au président de la République qui a pointé du doigt l’AME. Et les décisions restrictives ont suivi : accord préalable pour certains soins couvert par l'AME comme la chirurgie de la cataracte, les prothèses de genou et de hanche; délai de carence de trois mois pour la couverture santé de base (PUMa) des demandeurs d'asile.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte