D'un « bon feeling » à des « réunions alibi », le SML, déçu par le gouvernement, fait le tour des « sujets qui fâchent »  Abonné

Par
Loan Tranthimy -
Publié le 22/01/2020

Crédit photo : Phanie

Après la CSMF, la FMF et MG France, c'est au tour du SML de présenter ses vœux à la profession. Devant la presse, le Dr Philippe Vermesch, président du syndicat, a tiré à boulets rouges sur la politique menée par Agnès Buzyn. « Le dialogue est difficile avec le ministère de la Santé. Au début, nous avions eu un bon feeling. Mais aujourd'hui il nous invite à de multiples réunions alibi et les idées libérales ne sont pas très souvent portées par ce gouvernement », assène-t-il. Les sujets qui fâchent sont nombreux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte