Un rapport sévère sur la médecine esthétique

Des techniques trop rarement validées scientifiquement

Publié le 01/04/2009
- Mis à jour le 01/04/2009
1276104399F_600x_50447_IMG_12140_1238641402964.jpg

1276104399F_600x_50447_IMG_12140_1238641402964.jpg
Crédit photo : AFP

LE MINISTÈRE DE LA SANTÉ, s’estimant de plus en plus sollicité par des patients ayant subi, au cours d’un acte à visée esthétique, des complications «  aux séquelles parfois définitives  », a décidé voici environ un an, de mettre en place un groupe de travail «  pour définir le champ couvert par les actes à visée esthétique  ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?